conseils

Les 3 niveaux de confiance pour une entreprise performante

Pour arriver à être performant, productif… en un mot : bon, il faut être capable de soigner les 3 niveaux de confiance : la confiance en soi, la confiance en l’autre, la confiance en l’organisation. Une tribune signée Olivier Dufour.


5 min
21 février 2024par Olivier Dufour

Selon le psychiatre Philippe Jeammet*, les émotions humaines ou animales peuvent être ultimement réduites à deux catégories : la peur ou la confiance. Les autres sentiments (la joie, la tristesse, la colère, la surprise, le dégoût) prennent leurs sources dans ce fonctionnement binaire du cerveau reptilien : rester ou fuir.

La confiance est l’oxygène des relations interpersonnelles dans l’entreprise

La confiance est essentielle au bon fonctionnement général, au travail en équipe, à l’assurance que les équipiers pourront s’exprimer et se sentir entendus. Sans la sécurité psychologique apportée par la confiance, tout se grippe. Les tensions ne sont pas résolues. Des présuppositions ne sont jamais vérifiées. Des non-dits persistent. Des conflits émergent sous l’accumulation des tensions et génèrent de vives émotions négatives. Les dégâts peuvent être conséquents. Les blessures psychologiques mettront du temps à guérir. L’entreprise subit alors une perte d’efficacité.

L’impact sur la rentabilité de l’entreprise peut aller au-delà des erreurs purement techniques. Pire, ces évènements sont souvent LA source de nombreux autres problèmes. Travailler la confiance dans l’entreprise est donc aussi important que de travailler sur la compétitivité des procédés de production. Encore faut-il travailler sur les trois niveaux de confiance : la confiance en soi, la confiance en l’autre, la confiance en l’organisation.

Les 3 niveaux de confiance

  • La confiance en soi peut être améliorée par la formation, le coaching ou le mentoring individuel. C’est la recherche de la congruence personnelle, le travail sur sa posture individuelle et/ou sa posture de leader.
  • Les clefs de la confiance en l’autre résident autour de l’art du feedback, de la communication non-violente, de l’écoute active, du développement de l’empathie, de la pratique du 360° et du coaching collectif. Avec ces outils en main, les co-équipiers travaillent leur mode de communication et de résolution des tensions.
  • La confiance en l’organisation se bâtit grâce à du temps de qualité passé avec l’ensemble de l’équipe de l’entreprise, quels que soient les rôles. On utilise la communication interne, le co-développement, les évènements et les forums internes, la généralisation du travail en intelligence collective. Le sentiment de sécurité est renforcé par la mise en place d’un cadre respecté : des valeurs affichées se traduisant par des comportements réellement pratiqués, des règles claires et acceptées, respectant les différences culturelles et de points de vue.

Soyons d’accord de rester en désaccord

Si les conditions de la confiance sur ces trois niveaux sont réunies, les conflits potentiels peuvent être évités en étant considérés par les parties impliquées comme des tensions utiles, en général liées à des incompréhensions potentielles réciproques. Ils génèrent des conversations de qualité permettant à chacun d’écouter et de comprendre le point de vue de l’autre. On peut alors être d’accord de rester en désaccord, sans que cela empêche d’avancer ensemble dans une même direction en toute efficacité.

À de ces trois niveaux de confiance s’ajoute la confiance en l’univers, que certains qualifieraient d’optimisme ou de pessimisme. Il s’agit de l’ensemble des évènements externes qui peuvent impacter la vie de l’entreprise (une nouvelle loi, un évènement climatique, une nouvelle technologie concurrente). À ce niveau, l’équipe de management a un rôle immense à jouer en incarnant la vision de l’entreprise, en tenant son cap et en mettant en place une gestion efficace des risques et des opportunités.

“Soigner la confiance, c’est comme prendre soin de la terre”

Un conseil : si en tant que leader, vous constatez un certain pessimisme dans votre organisation, posez-vous la question du niveau de confiance dans le projet d’entreprise. Si vous constatez une forme de défiance par rapport à la vision, étudiez le niveau de confiance réciproque entre les équipes et ou les co-équipiers. S’il existe des tensions fortes entre certains collaborateurs, donnez-leur la possibilité d’aller à la rencontre d’eux-mêmes avant d’essayer de régler la tension entre eux.

Soigner la confiance, c'est comme prendre soin de la terre. On travaille les valeurs comme on plante des graines. On s’occupe des émotions comme des plantes qui y poussent. On profite du soleil et de la pluie et on se protège des autres intempéries. On récolte comme une moisson abondante l’harmonie et l’efficacité induite.

Finissons sur cette citation de Dov Seidman, un consultant américain : “Nous sommes passés d’une économie industrielle – où on embauchait des bras – à une économie de la connaissance – où on embauchait des têtes – et maintenant une économie humaine – où on embauche des cœurs”. Alors, confiant ou non ?

*Philippe Jeammet - Quand nos émotions nous rendent fous

✏️ Olivier Dufour Dans l’industrie depuis 28 ans, mon point d’attention principale a toujours été la qualité des relations interpersonnelles. C’est ce qui m’a amené à devenir coach et spécialiste de l’engagement des parties prenantes. Co-fonder Verkor en 2020 m’a permis d’expérimenter différentes méthodologies en interne et en externe, avec un certain succès. Avec O2D, mon objectif est clairement d’aider l’industrie française à remettre de l’oxygène dans son écosystème.

Olivier Dufour

Auteur

Dans l’industrie depuis 28 ans, mon point d’attention principale a toujours été la qualité des relations interpersonnelles. C’est ce qui m’a amené […]

La newsletter qui va vous faire aimer parler boulot.

Chaque semaine dans votre boite mail.

Pourquoi ces informations ? Swile traite ces informations afin de vous envoyer sa newsletter. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien présent dans chacun de nos emails. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité