société

“Les 4 raisons de mentir” par Claudine Biland, docteure en psychologie

Nous mentons tous, mais nous ne le faisons pas forcément de la même façon. Voici les 4 raisons de mentir. Une tribune signée Claudine Biland, docteur en psychologie.


4 min

Par Claudine Biland, docteur en psychologie

"Évoquer le mensonge, c'est évoquer essentiellement deux mots : intentionnalité et choix. Le mensonge est un acte intentionnel - souvent prémédité. Le menteur décide qu’à telle ou telle occasion, il choisira de se taire ou de proférer un mensonge. D’autre part, le menteur a le choix de dire la vérité ou pas. Jean Moulin ne pouvait pas le faire, même sous la torture, sinon il condamnait des dizaines de camarades à une mort certaine et la disparition d’un réseau tout entier.

Le menteur a donc l’intention de tromper son interlocuteur, sans donner le moindre avertissement et sans que sa victime lui ait demandé d’agir ainsi. Il connait la vérité et il a le choix de la dire ou pas…

Omission ou falsification ?

Revenons à présent aux formes que peut revêtir un mensonge. Il s’agit de l’omission et de la falsification. L’omission est la forme la plus simple à utiliser : il suffit de taire quelque chose. Ce qui ne signifie pas que les plus piètres menteurs d’entre nous ne laisseront pas échapper des signes qui indiquent qu’ils trichent, mais le risque est tout de même moins important que lorsque l’on falsifie un propos. La falsification s’opère à propos de faits, d’opinions ou d’émotions.

Si je vous disais qu’en ce moment, je suis sur la plage en train de me promener, je mentirais. C’est un fait : je suis devant mon écran d’ordinateur et je rédige cette tribune. Si je vous disais que je suis convaincue que la terre est plate, je mentirais, je sais qu’elle est ronde, c’est Thomas Pesquet qui me l’a dit et je le crois, il m’a montré les photos qu’il a prises de tout en haut. Si je vous disais qu’en ce moment, je souffre beaucoup de solitude, que je n’ai pas d’ami(e)s et que ma famille me manque terriblement parce qu’elle est aux quatre coins de la planète, je vous mentirais, tout ceci est archifaux !

Les 4 raisons du mensonge

Venons-en à présent aux raisons qui nous poussent à mentir et là… ça pique un peu… Il y a quatre raisons pour lesquelles on ment, trois d’entre elles sont égoïstes, une seule est altruiste (et encore… on verra que ce n’est pas forcément le cas).

Voilà pourquoi nous mentons :

  • Pour obtenir un avantage (un poste, une promotion…)
  • Pour éviter un conflit quand on est un adulte, une punition quand on est un enfant
  • Pour donner une bonne image de soi (prétendre avoir obtenu mention bien au Bac)
  • Pour faire plaisir ou ne pas faire de la peine (ce que l’on nomme la sollicitude)

Chacun des mensonges que nous proférons peuvent être associés à une de ces catégories.

Mentir pour obtenir un avantage consiste par exemple à mentir sur un CV. Cette habitude est monnaie courante, mais n’empêche… Les recruteurs savent bien qu’un CV sans « trous » est peu vraisemblable et ils savent aussi qu’il existe une forte tendance de tout un chacun à « exagérer » des qualités et/ou prétendre être expert dans un domaine dans lequel l'on est tout juste moyen.

Mentir pour éviter un conflit, c'est le lot de toutes celles et ceux qui mènent une vie parallèle. L’adultère implique automatiquement le mensonge qui revêt le plus souvent la forme de l’omission mais la falsification de faits y est aussi très présente. Il est d’autres circonstances où le conflit sera évité grâce au mensonge. Par exemple lorsque l’on convoite un poste et que d’autres de l’entreprise le convoitent également. Ne jamais dévoiler ses intentions permettra de maintenir des relations acceptables avec ses collègues.

Mentir pour donner une bonne image de soi consiste à énoncer tous ces mensonges qui font de nous un petit héros à la maison, lorsque nous évoquons l’éducation de nos enfants à la machine à café et dans le bureau du supérieur hiérarchique lorsque nous rendons un rapport que nous prétendons avoir fait seul…

Mentir pour ne pas faire de la peine ou pour faire plaisir. Le voilà enfin le mensonge altruiste ! Mais y compris celui-là peut être (un peu) égoïste parfois. Nous émettons de nombreux mensonges altruistes. Pour prendre soin d’autrui, nous flattons plus que nous ne le pensons, nous cajolons, nous consolons…  Mais ce mensonge altruiste peut lui aussi « rapporter ». Quelqu’un me racontait il y a peu que l’abondance de ses mensonges altruiste proférés faisait de lui un garçon qui avait la réputation d’être un très bon camarade, au travail toute comme dans sa vie personnelle…

Décidément… Le mensonge est un outil bien utile dans nos relations sociales !"

🤥 Découvrez le dossier complet sur le mensonge et la transparence

Contributeur externe

Auteur/Autrice

La newsletter qui va vous faire aimer parler boulot.

Chaque semaine dans votre boite mail.

Pourquoi ces informations ? Swile traite ces informations afin de vous envoyer sa newsletter. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien présent dans chacun de nos emails. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité