conseils

Pour trouver son équilibre de vie, commençons par accepter les déséquilibres (temporaires) !

Nous semblons tous être à la recherche de l’équilibre parfait entre vie pro et vie perso. Mais atteindre cet équilibre est-il véritablement possible ? Et finalement, ne créons-nous pas une nouvelle injonction ? À rechercher l’équilibre parfait, n’allons-nous pas toutes et tous finir par devenir complètement des déséquilibré.e.s ? Et si le déséquilibre, c’était exactement ce qu’il nous fallait.


5 min

Dans cette quête d’équilibre parfait entre vie pro et vie perso, j’ai une solution à vous proposer pour mieux tenir sur le fil de la vie : accepter de perdre du temps pour en gagner. Autrement dit : acceptons nos déséquilibres temporaires… Vous allez voir, c’est renversant.

Une histoire de train, quand tout va trop vite

Par la fenêtre du train, les paysages défilent. Les champs français se percutent avec l’écran de mon ordinateur sur lequel mon regard a du mal à s’accrocher. Mon esprit est ailleurs. Il est à la maison, avec ma famille, avec mes enfants... En ce dimanche après midi, j’aurais envie de jouer avec eux, d’entendre leurs rires, de leur faire des câlins.

Mais je suis là, dans mon train, à travailler devant mon ordinateur. Car demain matin, j’interviens chez un client pour 3 jours. Retour à la maison mercredi soir dans la nuit, avec un rapide baiser déposé sur la joue de mes enfants qui dormiront profondément.

Ce rythme-là, il dure depuis 3 semaines. Trois semaines durant lesquelles je croise à peine mes enfants. Dans le meilleur des cas, je les croise 10 minutes, le temps de leur lire une histoire, et la porte se ferme en même temps que le livre. Le matin, je pars alors qu’eux dorment encore. Je m’agace dans mon train. Je sens la colère qui monte. Un sentiment de culpabilité commence à se nicher au fond de mon ventre. Mais quelle vie de merde ! Je suis un père et un conjoint nul, c’est certain…

STOP ! PAUSE !

Une grande respiration, une grande gorgée d'eau avalée et je me reprends. Je décide de chausser une autre paire de lunettes sur ma vie. Et là, je vois. Et là, j’entends. Je me souviens qu’avant ces 3 semaines de taf intense, j’ai pu amener mes enfants quasiment tous les matins à l’école et j’étais là chaque soir à 18h.

Je me souviens que dans une semaine, ce rythme de dingue se terminera et que je retrouverai mon équilibre. Je me souviens que ce que je vis durant ce mois n’est qu’un mois. Pas mon trimestre. Pas mon année. Ce n'est qu’un déséquilibre temporaire…

L’équilibre de vie parfait : mythe ou réalité ?

Nous cherchons tous l’équilibre. Mais l’équilibre parfait est-il atteignable ? L’équilibre est-il d’ailleurs une perfection ? La vie, par essence, est faite de mouvements. C’est une alternance permanente de mer calme, de vagues, de tempêtes. C’est une succession de nuances. Et donc de déséquilibres. Chercher un équilibre permanent est utopique et anxiogène. La seule constante, c’est le changement.

Nous le vivons tous. Après un petit week-end de réflexion, on a mis en place une super orga pour gagner en équilibre vie pro/vie perso. Et BAM ! La vérité du lundi n’est déjà plus celle du mardi. Pourtant, on était persuadé d’avoir trouvé la solution parfaite ! Mais nous ne sommes pas des Robinson sur nos îles désertes. Nous sommes connectés chaque jour avec des dizaines de personnes. Et nous vivons (et subissons parfois) des évènements sur lesquels nous n’avons pas la main.

Les personnes avec qui nous évoluons (au travail et à la maison), comme les évènements de notre écosystème (notre entreprise, nos clients, nos boss, nos enfants, nos familles, …) influencent et font bouger nos vies en permanence. Et impactent sur les solutions que nous avons déployées pour préserver notre équilibre.

Alors se dire que nous pouvons réussir à vivre avec l’équilibre parfait que nous imaginons est épuisant. Car juste impossible ! Cela veut dire quoi ? Que nous devons jeter à la poubelle nos rêves de vie équilibrée, plus harmonieuse et plus paisible ? Non non non ! Une solution existe. Je l’ai découverte il y a 3 ans et elle a changé ma vie ! Je vous partage mon petit secret.

Acceptons les déséquilibres temporaires

Une des solutions consiste à conscientiser et à accepter ce que j’appelle les déséquilibres temporaires. Mais c’est quoi encore ce nouveau concept ? Un déséquilibre temporaire est un moment où l’on s’éloigne TEMPORAIREMENT de son objectif d’équilibre. Ce qui nous aide à l’accepter est justement qu’il ne s’agit que d’un moment.

L’idée consiste à prendre de la hauteur sur sa situation. Et à ne pas la regarder uniquement sur quelques jours, mais de remettre ce moment de déséquilibre dans une situation globale. Avec une temporalité plus large : la fameuse big picture.

Prenons un exemple : vous avez deux semaines de boulot très chargées, avec des dossiers urgents, des deadlines, de gros enjeux qui vous demandent d’y consacrer tout votre temps et votre énergie. Ce n'est pas cool car ça ne vous laisse pas ou peu de temps avec votre famille. Mais vous savez que c’est temporaire. Que c’est juste sur deux semaines. Que la suivante, vous pourrez de nouveau passer du temps qualitatif avec vos enfants.

Regarder cette situation avec ces nouvelles lunettes vous aide à prendre du recul, à accepter la situation. Et donc à souffler. Et à être plus bienveillant envers vous. Intégrer cette notion de déséquilibre temporaire nous permet de passer du « je suis nul, je ne sais pas gérer, je n’arrive JAMAIS à m’organiser entre mon taff et ma famille » à « C’est très chargé actuellement, je suis très pris par une des sphères de ma vie (pro ou perso) mais je sais que cela ne va pas durer ».

💡La méthode pour devenir un pro du déséquilibre temporaire : 1/ Identifiez le moment où vous vous sentez en déséquilibre (en étant honnête envers vous-même) 2/ Osez appuyer sur PAUSE pour sortir de la spirale de pensées négatives (et d’auto-flagellation) provoquées par ce déséquilibre 3/ Observez, en étant le plus factuel possible, les raisons de ce déséquilibre et sa temporalité (1 semaine, 2 semaines, 1 mois, …) 4/ Re-connectez vous aux moments (passés, proches ou futur proche) où vous vous êtes sentis en équilibre. Et relativisez ! 5/ Notez mentalement (ou par écrit) le moment où vous allez sortir de ce moment de déséquilibre (on visualise la ligne d’arrivée !) 6/ Si le déséquilibre est trop violent ou trop long, il s’agit d’ajuster (sans attendre le point de bascule, le ras-le-bol total) son emploi du temps en prenant des décisions. Faire plus de place (car les journées n’ont que 24h) pour souffler un peu.

J’aime aussi cette notion pour ce qu’elle amène dans notre rapport au temps (vrai sujet de notre époque). Pour de multiples raisons, la très grande majorité d’entre nous avons tendance à vivre nos vies sur une échelle de temps court. Le ici et maintenant, la tête dans le guidon, jour après jour.

Accepter nos déséquilibres temporaires, c’est faire fi de la perfection, et s’ancrer encore mieux dans la réalité. Les pieds dans le sol, mais la tête pleine de rêves.

Pascal Van Hoorne

Expert et conférencier en paternité, parentalité et équilibre de vie, papa de jumeaux

Après 13 ans à des fonctions de management d’équipe et en communication, Pascal devient indépendant quelques mois avant la naissance de ses […]

La newsletter qui va vous faire aimer parler boulot.

Chaque semaine dans votre boite mail.

Pourquoi ces informations ? Swile traite ces informations afin de vous envoyer sa newsletter. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien présent dans chacun de nos emails. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité