culture taf

Dans cette entreprise, tout le monde gagne le même salaire

Et si je vous disais qu’il existe une entreprise dans laquelle tout le monde a le même salaire. Oui. Du boss tout-puissant au mec qui vient de décrocher son premier poste. Ça donne envie, non ? Une décision qui semble légère, mais qui lutte contre de nombreuses discriminations.


3 min
18 décembre 2023par Yannick Merciris

C’est une histoire que j’ai repérée sur le média américain Wired, et c’est bien sûr le titre de l’article qui m’a interpellé. Comment est-ce possible que tout le monde soit payé pareil ? Alors la première question que je me suis posée (et je pense que pour vous, c'est pareil), c’est : Elle est où cette boite ? Pour savoir s'il y a moyen ou pas. Vous allez à la fois être très déçu et très heureux.

Déçu ? Parce qu’il n’y pas vraiment de lieu, de locaux. Pourquoi (et c’est là où vous allez être content) ? Parce que tout le monde est en télétravail. Les 70 personnes de l’entreprise bossent dans plus de 60 pays différents : Thaïlande, Norvège, États-Unis, France, Australie… (Si vous voulez connaître toute la liste, ça se passe ici). Donc pas de problème de transport pour y aller, il suffit de rester dans son canapé.

Connaissez-vous la discrimination géographique ?

La deuxième question, c’est : On y fait quoi dans cette boite ? SafetyWing a été créée en 2018 en Norvège, et c’est une assurance voyage plutôt destinée aux digitals nomades. C’est donc finalement assez logique que tout le monde soit en TT. Et c’est précisément pour ça… que les salaires sont les mêmes. L’idée de l’un des co-fondateurs, Sondre Rasch, a été très simple : lutter contre la discrimination… géographique.

Plutôt que de calquer les salaires sur le niveau de vie des gens en fonction des villes dans lesquels les gens vivent, il a décidé de permettre à chacun de travailler où il le voulait et que tout le monde toucherait la même somme… y compris lui. Il le dit clairement : “Est-ce normal de moins bien payer quelqu’un qui vit dans une ville plus pauvre ? Non.”

Sauf qu’en faisant ça, il n’a pas seulement balayé la discrimination géographique. Il a taclé les problématiques liées au genre, à l’âge, la couleur de peau… bref, pas mal de trucs qui coincent dans le monde du travail parfois.

La loi va changer

Dans l’Union Européenne, les femmes gagnent en moyenne 13% de moins que les hommes pour le même travail. C’est pourquoi il y a de plus en plus de lois qui sont faites pour régler cette inégalité. En mars 2023, le Parlement européen a adopté de nouvelles règles pour favoriser la transparence des salaires au nom du “principe de l’égalité des rémunérations”.

Ça veut dire quoi ?

  • Fin du secret salarial : les travailleurs auront le droit d’obtenir des informations sur les rémunérations dans leur catégorie d’emploi
  • Des amendes pour les employeurs qui ne fournissent pas les infos

Est-ce que cette entreprise est parfaite ? Je ne sais pas, mais le co-fondateur explique qu’il a un taux de rétention de 97%. En clair, les gens qui bossent chez Safety Wing n’ont pas envie de partir.

Trop beau pour être vrai ?

La question a été posée à un professeur spécialisé dans le management : Il raconte, toujours dans Wired, que c’est fantastiquement disruptif, mais très difficile à copier et mettre en place dans d’autres contextes. En revanche, il dit qu’on pourrait démarrer par des plus petites étapes comme aller vers une plus grande transparence des salaires, arrêter de payer les gens en fonction de leur lieu de vie ou mettre en place un écart salarial entre les plus hauts salaires et les plus petits.

Est-ce que c’est fou ? Est-ce que c’est génial ? Est-ce que j’ai envie de postuler ? Est-ce que toutes les fonctions valent le même prix ? Combien ils sont payés ? Est-ce que si j’étais le boss, je me ferais quand même pas une petite prime en secrète ? Je n’ai pas la réponse à toutes ces questions… mais je vous les pose à mon tour.

Yannick Merciris

Head of Editorial The Daily Swile

Journaliste qui aime autant les mots que le ballon rond. Vu que je gère mieux le premier que le second, j’ai décidé […]

La newsletter qui va vous faire aimer parler boulot.

Chaque semaine dans votre boite mail.

Pourquoi ces informations ? Swile traite ces informations afin de vous envoyer sa newsletter. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien présent dans chacun de nos emails. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité