conseils

Voici l’heure et le jour de la semaine où l’on fait plus d’erreurs au travail, selon une étude

Quel jour est-on le moins productif ? À quelle heure fait-on le plus de fautes ? Une étude nous éclaire. Et en prime, on vous donne trois conseils pour surmonter ce coup de mou et en faire une force.


5 min
29 décembre 2023par Ava Skoupsky

Avez-vous déjà constaté une baisse de productivité à certains moments de votre journée ou de la semaine ? Ce phénomène est totalement naturel. Selon une étude menée par des chercheurs de l’Université du Texas et publiée dans la revue scientifique PLOS ONE, un‧e salarié‧e a tendance à être moins productif‧ve au travail après 17 heures, le vendredi.

Le rapport a démontré que les travailleurs faisaient davantage de fautes d’orthographe à ce jour et cet horaire précis. L’étude indique plus globalement que le vendredi après-midi est le pire moment de la semaine pour être productif et concentré‧e à 100%.

Comment expliquer cette baisse de productivité ?

Pour obtenir ce résultat, les auteurs de l’étude (les docteurs Taehyun Roh et Nishat Tasnim Hasan ainsi que Chukwuemeka Esomonu, Joseph Hendricks et Mark Benden), ont analysé les habitudes de travail et les paramètres d’ordinateurs de 789 employés d’une entreprise énergétique au Texas, sur la période du 1ᵉʳ janvier 2017 au 31 décembre 2018.

Pour récolter les données des participants à l’étude, les chercheurs ont mesuré les méthodes d'utilisation des ordinateurs de chaque employé, en s’intéressant à des éléments tels que la vitesse de frappe, les erreurs de frappe et l'activité de la souris. Ils ont ensuite étudié et comparé les utilisations des ordinateurs sur la semaine : “Nous avons constaté que l'utilisation de l'ordinateur augmentait au cours de la semaine, puis diminuait considérablement le vendredi”. On peut lire dans le rapport : “Les gens tapaient plus de mots et effectuaient plus de mouvements de souris, de clics de souris et de défilements chaque jour du lundi au jeudi, puis moins de cette activité le vendredi.”

Comment booster sa productivité et rester focus ?

D’après l’Association américaine de Psychologie (APA.org), il serait possible d’augmenter sa productivité et son taux de concentration en mettant en application quelques conseils. Selon Larry Rosen, chercheur en psychologie, la clé de la productivité est la réduction des interruptions.

Exit donc le téléphone, les notifications et autres distractions possibles. D’ailleurs, une étude menée par le chercheur sur 260 étudiants a indiqué que le taux moyen de concentration était de six minutes avant d’être distrait par des vibrations du téléphone ou autres perturbations. Des “auto-interruptions” qui joueraient un rôle considérable sur notre faculté à accomplir des tâches. Heureusement, il est possible de palier à ces obstacles et de maximiser sa productivité au travail. Voici comment.

#1 Éviter les distractions

Pour Larry Rosen, l’étape première pour augmenter son taux de concentration est de mettre en place une “rupture technologique”. Comment faire ? On définit en amont un nombre de minutes précis durant lequel on reste “focus”. Par exemple : 40 minutes de travail sans distraction, puis une pause de cinq minutes. Pour cela, le chercheur encourage à désactiver les notifications ou bien à mettre son téléphone en mode silence. “Nous savons qu'après environ 30 minutes, la concentration commence à diminuer, il est donc important de faire de petites pauses pour rester concentré sur votre tâche principale”, avait indiqué Alejandro Lleras, professeur de psychologie à l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign, comme le précise l’association américaine de psychologie. Pour garder du jus jusqu'au vendredi, Céline Charlet, coach professionnelle, l’assure à notre micro : “il faut aussi se ménager et se mettre des limites. On ne peut pas être connecté 12h par jour et prendre des pauses et avoir des discussions.”

#2 Écrire ses objectifs

Autre étape : définir les objectifs de sa journée. Comment ? En établissant une “to-do-list”. Selon Cheryl Travers, professeure à la School of Business and Economics de l'Université de Loughborough au Royaume-Uni, écrire une liste de ses objectifs est idéal pour sa productivité : Le fait d'écrire quelque chose semble nous rendre responsables d'un objectif. Cela aide également les gens à se frayer un chemin à travers un problème lorsqu'ils rencontrent des obstacles”, a-t-elle confié à l’association américaine. "Ce processus permet aux gens de devenir des auto-coachs, car ils évaluent continuellement les résultats de leurs objectifs”, a-t-elle ajouté. Cela permet aussi de diminuer son stress.

D’après Céline Charlet, coach professionnelle et synergologue, pour rester productif et se mettre le moins de pression possible, il faut prioriser et différencier ce qui est important d’urgent : “on peut programmer sa semaine et mettre pour le vendredi des tâches qui demanderont le moins de concentration” nous confie-t-elle, précisant : “On peut aussi se bloquer des plages horaires dans son agenda pour traiter ses mails, et pour faire en sorte de ne pas être accessible sur son agenda.”

#3 Travailler debout

Enfin, travailler debout serait bénéfique pour notre productivité et notre santé. Surprenant ? Pas vraiment. En étant debout plus longtemps, “nous améliorons le flux sanguin vers le cerveau et la circulation vers le corps, et ces éléments se combinent pour rendre le cerveau plus actif et engagé", ont affirmé des chercheurs de la Texas A&M School of Public Health (École de la Santé Publique).

D’après l’étude menée par le groupe de scientifiques, les travailleurs qui pouvaient rester debout environ 1,5 heure de plus par jour étaient 42 % plus productifs que ceux qui travaillaient à un bureau assis. Bien sûr, cette méthode ne peut pas convenir à tout le monde, mais la pratiquer quelques heures par jour peut être bénéfique.

Sur TikTok, la tendance du “Treadmill Walking Pad” (comprenez en français “tapis de marche”) fait d’ailleurs le buzz, le hashtag du même nom récoltant plus de 17,9 millions de vues. De nombreux utilisateurs – en télétravail notamment – vantent ainsi les mérites du tapis de marche pour travailler. En plus d’augmenter la productivité, il permet de réaliser ses 10 000 pas par jour et donc d’améliorer sa condition physique. L’objectif ? Ne pas tomber dans le piège de la sédentarité. Alors, convaincu‧e‧s  ?

Ava Skoupsky

Journaliste

Journaliste passionnée par l’univers lifestyle, j’aime parler des expériences de la vie. D’ailleurs, j’ai décidé de voyager au maximum et de vivre […]

La newsletter qui va vous faire aimer parler boulot.

Chaque semaine dans votre boite mail.

Pourquoi ces informations ? Swile traite ces informations afin de vous envoyer sa newsletter. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien présent dans chacun de nos emails. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité